top of page

Simultané mondial de Blitz : les jeunes devant !


Comme l’an passé, un seul centre est ouvert dans le comité pour accueillir le simultané mondial de blitz. 34 joueurs ont fait le déplacement à Saint-Quentin-Fallavier au coeur du quartier des Moines.

Au programme, trois parties en 1 minute par coup tirées par Sylvain Coulombe de la Fédération Québécoise de Scrabble.

La première partie est lue par Élisabeth Carrez. Hormis FLEOLE et THOLOS, elle ne comporte que des mots à vocabulaire courant. Mais toute la difficulté du blitz réside dans le fait de voir rapidement les bons mots aux bonnes places. La préparation de la grille est essentielle (penser au E devant PELLENT ou au bout de JASMIN par exemple) pour ne pas se laisser submerger. Alors quand un nonuple est ouvert, chaque coup est stressant. Et cela n’a pas loupé puisque seuls deux joueurs l’ont trouvé dans la salle et ce ne sont pas ceux auxquels on s’attendait. Catherine Paquet et Hugolin Homassel ont trouvé PEINTU-R-A gagnant une soixantaine de points sur son anagramme RUPAIENT. Quelques tentatives hasardeuses comme BONDIES ont valu des zéros aux malheureux joueurs. La première partie est remportée par Luc Jempf, 1A de Nancy, dorénavant résident d’Aix-les-Bains. Robin Paire est deuxième. Grâce au nonuple, Hugolin Homassel est 6ème.

La deuxième partie est lue par Claudine Marchal, présidente du club de Saint-Quentin-Fallavier. Elle ne comporte que trois scrabbles mais n’en est pas pour autant plus facile. Toute la panoplie des coups du scrabbleur est abordée. Un legendre avec OUTLAW, le benjamin avec M devant IXERAI ou les maçonneries intégrales comme JOLIS ou CURETE. À noter le scrabble APPENTIS en appui sur P et venant mettre un S au bout de VARVE est un solo de Luc Jempf si ma mémoire ne me fait pas défaut. Quant à Hugolin Homassel, après un duo en première partie, il réalise cette fois-ci un solo avec EMBEQ(U)ER, zéro ! Sur cette partie, Stéphane Guérel ne concède que 24 points au top et termine premier. Sublime partie du stéphanois Simon Descos, 2ème.

La troisième partie est de nouveau lue par Élisabeth Carrez. Le premier coup est un solo ordinateur avec DIODON. Ce simultané de blitz aura eu la particularité que la majorité de joueurs aura perdu le top dès le 1er coup des trois parties avec FLEOLE, VARVE et donc DIODON. Au 3ème coup, PEDESTRE permet de quadrupler et surpasse le scrabble sec DESERTE. Les joueurs ayant ensuité loupé MORGUAIT ont vu leurs espoirs de réussite enterrés…Beaucoup de joueurs ont connu de nombreux malheurs au cours des trois parties mais la palme revient à mon voisin Yoann Loday du club d’Elancourt. Sur le tirage EEEFLSS, il prend un U au lieu d’un troisième E et scrabble avec FUSELEE. Sauf qu’il fallait jouer….FUSELEES sur le U déjà sur la grille. Déconcentré par cette erreur de lettre, il oubliera ensuite de poser ce mot sur la grille et jouera le coup suivant avec une fausse grille. Malgré ses déboires, il ne perd quasiment rien sur les autres coups. Quant à votre serviteur, il dépasse le top EX en mettant un A au bout de HAIK pour former HAIKA issu du croisement entre HARKA et HAIKA. Cette dernière partie est remportée par Luc Jempf. Raphaël Delhome, nouvelle recrue du club de Vienne et interviewée dans la dernière newsletter, termine 3ème.

Au cumul, Luc Jempf s’impose devant Stéphane Guérel. Robin Paire sauve l’honneur des Lyonnais et arrache la troisième place. Le jeune Tararien classé 3A pour cette année va encore récolter de nombreux PP2. Sa vista en blitz lui aura permis de dominer aisément toutes les 2ème séries lyonnaises engagées. Yannick Merchiers termine 1er S4, juste devant le 1er S5 Jérôme Dehodencq, décidément en forme depuis début novembre. Aucun joueur de 6ème ou 7ème série n’était engagé sur cette épreuve.

댓글


bottom of page