top of page

L'interview de janvier 2024

Dernière mise à jour : 23 janv.




Tu as pris la responsabilité du club de Saint-Chamond à la rentrée. Peux-tu présenter ton club ?


Le Couramiaud Scrabble compte actuellement 19 membres dont une petite moitié participe aux différents tournois officiels. Je suis arrivée dans le club qui était présidé par Chantal Kabache au début de l'année 2021. Nous nous réunissons deux fois par semaine au Centre social de Fonsala, les mardis après-midi à 14h15 et les jeudis soir à 20h. Quand Chantal a émis le souhait de ne plus présider le club, je me suis proposée de la remplacer car j'avais auparavant occupé cette fonction au club Scrab'yon de la Roche-sur-Yon en Vendée.


Avant d'arriver à Saint-Chamond, tu as fréquenté de nombreux clubs depuis ton début au scrabble notamment en Outre-Mer.


Oui, je joue au scrabble depuis 2007 où j'ai commencé lors de la création du club de Cayenne en Guyane avec Florus Kitterimoutou (série 1), puis un déménagement m'a emmené en 2012 au club de la Roche-sur-Yon (toujours au bord de la mer!), puis de 2015 à 2017, j'ai joué à Rivière Salée en Martinique avant de revenir à la Roche-sur-Yon. Fin 2020 nous avons déménagé sur Saint-Chamond où j'ai naturellement intégré le club de scrabble. Ce sont principalement des raisons professionnelles qui m'ont fait voyager avec bonheur dans les départements ultra-marins, où il y a un dynamisme et un réel engouement pour le scrabble. J'étais professeur de français en collège en Guyane dans lequel j'avais créé un club de scrabble scolaire qui attirait beaucoup de jeunes

.

Sur un plan plus personnel, qui est Évelyne la femme ?


Pour parler un peu de moi, je suis née à Grenoble où j'ai fait des études d'allemand et de psychologie. Je me suis mariée et ai eu deux enfants. Nous nous sommes installés à Annonay en Ardèche pendant 10 ans où mon mari exerçait la profession d'avocat. Nous sommes partis en Nouvelle Calédonie pendant 17 ans puis l'envie de découvrir le monde nous a fait rejoindre la Guyane, 7 ans, la Vendée, la Martinique, à nouveau la Vendée et actuellement pour la retraite, Saint-Chamond. J'ai une autre passion qui me tient depuis l'âge de 18 ans, c'est le chant lyrique et choral.


Revenons-en à Saint-Chamond, le 28 novembre vous avez ouvert un centre pour le TH2 catégoriel. Cette expérience en appellera-t-elle d'autres ?


Effectivement, cela faisait bien longtemps que le club de Saint-Chamond n'avait pas organisé de compétition officielle. Suite au lancement des TH2 catégoriels par le comité, nous avons modestement ouvert un centre pour la deuxième édition. Malheureusement, notre salle étant assez petite et pas toujours disponible car beaucoup d'activités se partagent les lieux, nous ne pouvons actuellement pas nous prononcer sur l'organisation de futures compétitions. Mais rien n'est impossible !


Les joueurs de Saint-Chamond sont discrets mais performants. Nourrissez-vous des ambitions pour les Interclubs ?


En effet, nous avons quelques joueurs qui participent régulièrement aux tournois officiels et souvent avec succès. Sur les dernières années, plusieurs de nos joueurs ont été nominés - certains plusieurs fois - au titre de joueur du mois. Je pense notamment à Marylène Viallon, Martine Prenat ou encore Guy Chataignon. Le dernier représentant ayant été mis à l'honneur était Chantal Kabache, notre ancienne présidente, en octobre 2017. Tous ces talents qui jouent peu mais bien sont surtout en 5ème et 6ème série ce qui fait que j'espère bien que l'on pourra former une équipe compétitive aux Interclubs en division 5.

Comentarios


bottom of page