Phase III du championnat de France : Emmanuel Courdioux à domicile !

Le 16 décembre 2019, par Rémy Poulat dans Non classé
2 commentaires »

Le comité du Lyonnais recherchait une salle centrale pour pouvoir rassembler tous les qualifiés de la Haute-Loire, Loire, Rhône, Ain, Nord-Isère et Ardèche s’il y en avait eu.

127 joueurs dont trois extérieurs au comité Yannick Bertrand d’Annecy et Raymond Essomba de Tournefeuille et Christophe Guillermard de Paris dans la belle salle des Sports de Chaponost.

Yannick Bertrand, Elisabeth Carrez, Cyril Cavy qui joue pour la première fois de la saison, Simon Descos occupent les quatre premières places sujettes à la pression.

Claudine Marchal est le chef d’orchestre de cette journée puisqu’elle réalise les classements.

Après le discours de bienvenue d’Emmanuel Courdioux président de Chaponost et le rappel des qualifications par Rémy Boeuf, Gilles Boiron, le président d’Unieux, lit la première partie.

Pour le chroniqueur à l’arbitrage cette partie aurait été déplorable, INDIGNER raté, zéro sur PANEREE en jouant °PANIEREE° fautif, un cumul autour de -200.

Emmanuel Courdioux remporte la partie à -10 du top devant Robert Rosengarten (premier Rubis, catégorie des plus de 83 ans – officieuse), et Patrice Brun (habitué à ne jouer que la phase 3 et le championnat de France depuis quelques années), Richard Szezurek, série 3 de longue date, à dû faire une pause puisqu’il est 4A.

La deuxième partie a été fixée à 13h45, un quart d’heure de gagné, certaines auraient aimé 13h30 mais les arbitres ou les joueurs locaux doivent aussi avoir le temps de déjeuner sereinement.

Rémy Poulat lit la deuxième partie, deux scrabbles seulement avec un mot de vocabulaire PINCaRDS [cheval qui s’appuie sur le devant du sabot pour marcher] et un tirage NUTREOS + F pour FEUTRONS-FORTUNES-FURETONS-FUSERONT. Un joli ERSATZ à 75 (+21) à décrocher.

Jean-Claude Maillavin -9, Franck Lafontaine -11, Emmanuel -15.

Au cumul Emmanuel est à -25 (57 points d’avance sur Patrice -82), Franck -83, Jean-Claude -92.

Claudine demande un vote pour changer de place ou pas, pour plus de confort pour les joueurs mais il lui est rappelé que le réglement l’y oblige :

Après vérification : « Pour les épreuves attributives de titres (excepté pour les épreuves en blitz) le changement de table est obligatoire avant la dernière partie. »

Une phase 3 n’attribue aucun titre régional donc on pouvait jouer les deux parties de l’après-midi à la même place.

Joël Arnollet lit la troisième partie :

PAGER [é] retenu dans sa forme verbale, mais il existe en nom [récepteur de poche destiné à capter des messages], puis ABIRST? sur A : aBRASAIT-aBRIATES-BaRATINS-eBRASAIT-gABARITS-RABATtIS-TARBAISe retenu.

MURGEONS +10 sur EGERMONS, MONDAINE (+43), KANTIsTE ou KoTAIENT 101 (+14 sur le sous-top), ALOPECIE (+15 sur APICOLE) (+11 sur CLOPERAI).

Emmanuel se fait peur, il a joué °SAHDU° au lieu de SADHU et hérite de -45 d’un coup.

La partie trois est remportée par Yannick à -12, mais c’est Cyril qui s’octroie la première place régionale de la partie à -17 devant Jean Fertier -25 et Bernard Bussy -28.

Je voudrais tirer un coup de chapeau à toutes ces personnes qui à 70-80 ans et plus réussissent des parties mieux que les jeunes, pourrait-on estimer qu’ils gèrent la fatigue ou la pression mieux que les autres ?

Au cumul des trois parties de ce championnat de France réservé aux série 2 et qualifiés des phases précédentes :

Emmanuel Courdioux -104, Franck Lafontaine -136, Patrice Brun -184.

Le premier série 3 régional est Jean-Claude Maillavin
Le premier série 4 régional est Richard Szezurek
La première série 4B est Régine Avérous,
Le premier 4CD est Colas Decron,
Le premier série 5AB est Jean-Paul Repussard,
Le premier série 5CD est Sébastien Depardon,
Le série 6 Robin Paire,
Le série 7 Alexandre Boursiez.

Merci aux ramasseuses, aux pâtissières, de Chaponost pour leur excellent accueil.

Merci aux arbitres du comité, à Claudine pour ton investissement, trois clés USB qui encodent les résultats par partie. Merci à Rémy Boeuf qui a eu la gentillesse de photocopier les parties et les mettre à disposition de chaque arbitre.

A l’année prochaine, plus que quelques jours…

Passez de bonnes fêtes et on se retrouve avec 1500 mots nouveaux à apprendre pour le 5 janvier à Bourg-en-Bresse lors du championnat départemental de l’Ain 😉

Le Gagallinacé

2 réponses à “Phase III du championnat de France : Emmanuel Courdioux à domicile !”

  1. Le 4 janvier 2020 à 13 h 18 min, par Rémy Poulat

    Philippe, un ODS est un dictionnaire qui doit évoluer avec le langage parlé ou écrit. Une réforme simplificatrice de l’orthographe a été engagée il y a trente ans par les Académiciens, et la fédé a décidé de l’appliquer dans cette mise à jour. Aux vues des nouveautés on peut estimer qu’il sera plus facile pour plus de monde d’avoir un niveau brillant. Pour viser les premières places il faudra travailler un peu plus. 😉

  2. Le 16 décembre 2019 à 23 h 18 min, par leupe philippe

    il fallait departager les champions mais cette réforme va t elle servir les joueurs moyens ? Je suis dubitatif!!!!! Au vu du vieillissement de la population du scrabble on peut douter du futur interet de ce nouveau ODS bravo à tous les benevoles

Laisser un commentaire