Les progressions du comité du Lyonnais

Le 4 septembre 2020, par Rémy Poulat dans Non classé
3 commentaires »

Le nouveau classement (inter)national est arrivé.

Il est coutume de regarder quelles sont les progressions notables de notre comité.

Robin Paire le benjamin de Tarare s’adjuge la première place régionale car de 6A il passe 4D avec un niveau de jeu de 4C… il lui en reste du potentiel pour nous épater, s’il peut se libérer de ses études.

Les Série 7 se font connaître, Alexandre Boursiez de Chaponost, Michel Vincent de Saint-Didier-au-Mont-d’Or, Claire Houzard de Civrieux d’Azergues qui deviennent série 5D.

Paul André de Roanne performe de 5D à 5A.

6 série 7 avancent de trois paliers : Keba Diop de Lyon, Sandrine Vargas et Pascal Tuduri de Meyzieu, Corinne Deville de Saint-Etienne, Thierry Porte de Saint-Quentin-Fallavier et Line Malenfer de Meximieux.

32 personnes franchissent deux paliers parmi lesquels Claudine Métivier de Péronnas, Géraldine Tyre de Saint-Etienne 4C à 4A, Jean-Paul Repussard de Lyon 5A à 4C, Hugolin Homassel de Meximieux 5B à 4D.

172 personnes s’améliorent en franchissant un palier : Nicolas Aubert qui est revenu un peu plus souvent à la compétition, retrouve la série 1A, Elisabeth Carrez attendait depuis 17 ans l’accession en série 1 : c’est fait. Bravo aux deux Unieutaires. Franck Lafontaine de Lyon ex série 1 ayant fait une pause, franchit une première étape de 2B à 2A.

589 personnes conservent leur série, belle homogénéité.

56 personnes perdent un palier et 11 personnes perdent plus d’un palier.

Eric Douillet et Emmanuel Courdioux de Chaponost se restreignent un peu en deuxième série tous les deux… 2A et 2B : un repli profitable pour l’indice aux Interclubs.

 

Encouragements pour tous

Le Gagallinacé

Mise en lumière des mois de juillet et août 2020

Le 15 août 2020, par Flavien Suck dans Joueurs du mois
4 commentaires »

Après les passionnés en avril-mai puis les révélations en juin, place aux organisateurs, arbitres et ramasseurs pour la mise en lumière de juillet et août. Le comité a souhaité rendre hommage à deux hommes discrets mais investis dans le monde de scrabble et qui nous ont quittés au premier semestre 2020 : Guy Journet et Daniel Zorzi.

Excellent joueur de 3ème série mais aussi arbitre toujours prêt à rendre service, il était aux manettes du tournoi de Villefranche sur Saône, qui lance traditionnellement la saison dans le Lyonnais, aux côtés de son épouse Agnès.

Agnès nous livre, en toute simplicité et sincérité, quelques mots sur Guy :

« Un homme toujours prêt à rendre service dans quelque domaine que ce soit : époux, père et grand père, aide aux nouveaux joueurs débutants. Un homme toujours agréable dans les tournois comme dans la vie.

Il restera pour beaucoup de gens un homme simple, discret, plein d’humour de par les nombreux messages reçus par cette grande famille scrabblesque, et un homme toujours à l’écoute, peut-être de la profession de psychologue qu’il exerçait. »

Agnès nous confie que Guy n’aurait pas voulu qu’elle abandonne le Scrabble qu’il aimait tant et se dit beaucoup soutenue par ses enfants et leur famille.

 

Daniel Zorzi, lui, était encore plus discret que Guy. Président du club de Beynost, il organisait avec les bénévoles du club les Interclubs et le championnat régional Lyonnais depuis plusieurs années. Pour son portrait, je reprends les mots que nous avait livrés Nadine Fereyre lors de son décès :

« Daniel était un personnage très discret presque timide qui n’aimait pas être sur le devant de la scène, d’une extrême gentillesse et un super Papy avec ses petits-enfants. Il avait toujours le sourire , il dégageait une force tranquille que rien ne semblait perturber. Son plaisir de jouer au scrabble se limitait aux parties jouées à Beynost et exceptionnellement à celles jouées dans un cadre caritatif comme le neurodon à Villefranche. Très impliqué dans la vie associative il participait aux différentes manifestations organisées par la commune au côté de son épouse Isabelle, première adjointe (téléthon, carnaval…). »

À travers Guy et Daniel, le comité souhaitait rendre hommage aux organisateurs, arbitres et ramasseurs, sans qui les joueurs ne pourraient s’accomplir dans leur passion.

Joueuse du mois de juin 2020 : Claire Houzard

Le 1 juillet 2020, par Flavien Suck dans Joueurs du mois
4 commentaires »

Claire Houzard, toute nouvelle joueuse S7 du club de Civrieux d’Azergues est élue joueuse du mois de juin 2020, cette élection mettant en valeur des candidats issus de « petites » séries tant pour leurs performances que pour leur investissement dans le scrabble (catégorie « révélation de l’année »). Elle devance Keba Diop, brillant vainqueur de la phase 1, Marguerite Decitre, diamant qui va passer N4 et Alexandre Boursiez, qualifié pour les phases 1/2/3 du championnat de France.

Lors de son arrivée au club de Civrieux d’Azergues, Claire a très rapidement été proposée et élue comme Présidente, responsabilité qu’elle a accepté, malgré le caractère jusque-là inconnu pour elle du scrabble de compétition et de l’organisation de la FFsc (dont elle ignorait même l’existence !), nécessitant une auto-formation accélérée sur leur fonctionnement. Médecin hospitalo-universitaire (médecine nucléaire-biophysique) fraîchement retraitée, un investissement dans une activité à la fois sociale et ludique pour elle-même lui correspondait parfaitement.

Grâce à l’accompagnement chaleureux et attentif des membres du club, elle a rapidement pu découvrir et fréquenter les tournois régionaux et nationaux, les SF dans la région.

Placée 6574ème et 22ème S7 au classement national, elle est actuellement 386ème et 3ème S7 au classement du comité Lyonnais, ce qui, pour une vraie novice de la compétition (son planning professionnel antérieur était extrêmement chargé !), mérite d’être salué. Elle devrait accéder directement à la série 5D la prochaine saison (si la saison s’arrêtait là) ; les PP4 ne sont pas encore là, mais approchent à grands pas !

Elle a largement participé, et incité les membres de son club à le faire, aux parties et tournois en ligne dont elle a beaucoup apprécié la mise en place lors du confinement Covid19 et pense que c’est un excellent moyen pour progresser de façon très ludique en vocabulaire « spécifique » et en rapidité, la pratique conviviale du jeu en club restant bien sûr essentielle et primordiale .

En dehors du scrabble, ses centres d’intérêt sont multiples (musique, essentiellement classique -piano, violoncelle, musique de chambre, scrapbooking, très cinéphile, jardinage avec son petit potager personnel, piscine, tarot…). Elle s’est installée il y a 3 ans dans l’ouest Lyonnais pour être proche de ses 2 fils et de ses 4 petits-enfants qu’elle a ainsi le grand plaisir de voir s’épanouir, avec fonction de dépannage-nounou bien utile par les temps qui courent. Bref, une retraitée active !

Bravo à Claire pour son investissement !

Salons Promotion : Saison 2019 – 2020

Le 19 juin 2020, par Gisèle ORSAZ dans Non classé
Aucun commentaire »

SALONS ET PROMOTIONS DANS LE LYONNAIS

Quelques photos prises lors des différents salons de la saison 2019 – 2020

Joueuses des mois d’avril et mai 2020

Le 31 mai 2020, par Flavien Suck dans Joueurs du mois
4 commentaires »

Simone BAILLY (5A, R, Chaponost) et Élisabeth CARREZ (2A, S, Unieux) sont élues joueuses des mois d’avril et mai 2020 avec 26,1% des suffrages chacune. Confinement oblige, la sélection pour ces deux mois a été thématique et les nominés l’ont été pour leur investissement et leur passion du scrabble, quel que soit leur niveau. Saluons également les autres prétendants qu’étaient Corentin FOURNET, André LANGARD et Patrick MOREL. Cette nouvelle égalité est donc une excellente chose puisqu’elle valorise deux catégories de joueurs bien différentes mais unis par la même passion.

Gilles BOIRON, président du club d’Unieux nous dresse le portrait d’Élisabeth :

Enthousiaste, pour notre jeu, mais pas que,
Légendaire, au moins dans notre Comité,
Intrépide, face aux N1,
Sérieuse, au point de se taper tout l’ODS 8 avant janvier,
Arbitre, aussi, et appliquée,
Bosseuse, voir lettre S,
Excellente, sur la grille,
Tenace, ne la contredisez pas trop !
Heu… Rien pour le H, c’est une lettre qu’elle n’aime pas beaucoup.

Voici donc ELISABETH, reine d’Unieux, portée au « CALEPIN »  sympathique de notre Comité, avant même qu’elle ne se hisse au graal des séries de notre classement national. Toujours un coup d’avance pour cette préparatrice de grille acharnée, cette accro absolue du topping, discipline pour laquelle les comitéliens viennent de la distinguer et qu’elle pratique en « VOITURES » (mais oui, c’est vrai !). Je rajouterai juste qu’elle le mérite, vu son addiction aux 225 petits carrés (oui, facile), et ses qualités d’opiniâtreté et de persévérance. Mais je lui laisse vite la parole, la plume, le feutre effaçable, tout ce qu’elle veut, car je suis sûr qu’elle n’aime pas trop que l’on parle à sa place ! Bravo Elisabeth !!!

Emmanuel COURDIOUX, président du club de Chaponost, nous livre quelques mots sur Simone :

Simone Bailly est un des piliers du club de Chaponost depuis de nombreuses années, bénéficiaire de la catégorie rubis, elle participe activement à l’organisation et à la vie du club en retransmettant les infos du comité ou de la FFsc.
Passionnée, elle est assidue aux parties hebdomadaires et malgré son éloignement, elle se fait véhiculer par Maurice qui l’entraîne régulièrement à domicile mais qui ne joue pas au club.
Le confinement lui ayant interdit les déplacements c’est tout naturellement qu’elle s’est intéressée aux parties en direct de Lionel Allagnat au point de ne pas en manquer une seule !

Joueuse du mois de Mars 2020 : Thérèse VAN DORMAEL

Le 31 mars 2020, par Gisèle ORSAZ dans Non classé
4 commentaires »

Le seul tournoi comptant pour cette élection du mois, fût le TH3 de Meyzieu où Thérèse s’est distinguée, raflant quelques PP4 bien mérités. Elle commence le tournoi fort bien en terminant 33ème sur la première partie ce qui la met en confiance pour la suite. C’est toujours avec un peu de stress que Thérèse débute ses tournois, la pénalisant sans doute dans ses résultats, car en club, plus à l’aise avec ses ami(es), elle réalise de belles performances. A la porte des séries 4, elle a pourtant toutes les capacités pour franchir ce seuil.

Bienveillante, agréable, souriante, généreuse, humble, discrète, tournée vers les autres, nous ne connaissons de Thérèse que des qualités. Investie auprès des personnes âgées, n’hésitant pas à donner de son temps pour les aider dans leur quotidien, animant chaque mardi après-midi des activités à la maison de retraite de Meximieux, Thérèse est aimée de tous. Elle s’implique dans la vie de notre club, elle est en charge des inscriptions aux tournois, toujours partante pour une aide quelconque, disponible pour chacun de nous.

Elle partage sa vie avec André, passionné de chemins de fer, ils aiment la nature, les randonnées, les animaux notamment les oiseaux, qu’ils rencontrent très régulièrement au parc ornithologique de Villars les Dombes, se liant même d’amitié avec un joli gris du Gabon. Chaque vacance scolaire, ils reçoivent leur petit-fils, venant du pays Alsacien, qui les comble de bonheur mais surtout d’activités

Tous les membres de Mexiscrabble se joignent à moi pour féliciter Thérèse pour sa nomination amplement méritée et qui permet une nouvelle fois au club de Meximieux d’être à l’honneur.

Gisèle

Dimanche 8 mars 2020 : TH3 de MEYZIEU

Le 10 mars 2020, par Claire Gilbert dans Non classé
24 photos - Aucun commentaire »

 

Le club de Meyzieu nous accueille en ce dimanche ensoleillé pour son TH3 annuel en duplex avec le centre de Chaville. Quelle passion que le scrabble, pour ces 157 joueurs, qui préfèrent s’enfermer dans une salle plutôt que de sortir profiter de cette belle journée !

Avec 154 joueurs à Chaville, le duplex se joue avec 311 joueurs.

Le tournoi est gagné à Meyzieu par Gérard Boccon et par Bernard Caro pour le multiplex.

La partie une est tirée par Claire Bonneau à Chaville : 799 points, 18 coups et 4 scrabbles : ENTÔLERA, SAUDADE (sous-top Daurades), SÉNILITÉ et CHÉRIES (raccord CRE à connaître). Un peu de vocabulaire au passage (tiré du site de Péronnas) : SAUDADE : Sentiment de nostalgie qui s’exprime dans le fado. APIFUGE : adj. (Produit) qui éloigne les abeilles. THETE : Antiq. gr. Citoyen athénien de la classe la moins élevée. GÉOÏDE : surface de la terre à l’altitude zéro. VOYER : agent voyer : ingénieur du service vicinal. A Meyzieu, la partie est gagnée par Sylvain Ravot à -2.

Après la pause déjeuner et un petit tour au soleil, nous reprenons pour la seconde partie, sortie du sac par Mireille Bernard. 956 points en 21 coups et 4 scrabbles : DÉGELAS, DARONNE (Fam. mère), ÉTARQUÂT (étarquer, tendre une voile) et COLLIGEA (colliger : rassembler des textes, des documents). Il fallait aussi connaître Yttria (Oxyde naturel d’yttrium Y203), Hopies (Hopi,e adj. et N.M. D’un peuple amérindien) et Vermet (mollusque gastéropode). C’est à nouveau Sylvain qui s’impose à -4.

Et pour finir, la troisième partie, tirée par Patrice Brun, s’est un peu étirée en longueur : 23 coups, 836 points et 3 scrabbles. CHANNE(S), en Suisse, broc d’étain. AÉRERAIT a surpris ceux partis faire la sieste et TÔLIERS a fait la différence. Heureusement Rémy Poulat était réveillé et gagne cette partir à -5.

Le podium à Meyzieu est le suivant : Gérard Boccon – Pierre-Claude Singer – Sylvain Ravot

S1 : Gérard Boccon

S2 : Bernard Bussy

S3 : Jean-Pierre Folliot

S4 AB : Jacqueline Palluy-Plantier

S4 CD : Colas Decron

S5 AB : Thérèse Van Dormael

S5 CD : Sébastien Depardon

S6 AB : Robin Paire

S6 CD : Suzanne Bourit

S7 : Michel Vincent

D : Charles Bozzaco-Colona

V : Patricia Miquet

R : Robert Rosengarten

J : Robin Paire

 

La photographe : Claire GILBERT

(Désolée pour la piètre qualité des photos, des problèmes avec l’appareil et l’éclairage)

 

Une plume agile (Sébastien Depardon) m’a envoyé ce texte, sur la journée de dimanche :

En ce frisquet dimanche de cette journée du 8 Mars célébrant dans un faste peu coutumier à coups de trac , triques matraques , patatrac ( pathétique ! ) l’autre moitié du Ciel comme disait Mao quand il aimait se faire poète après avoir franchi les cols sinueux sinisants chers  à Nizan et à Nietzsche d’une éprouvante  Longue Marche les pieds dans la glaise en filant à l’anglaise , à moins que ce soit dans la colle , aidé par l’alcool et l’opium des tripots au bord de l’eau de Shanghai pour éviter les troupes de Chan Kaï-chek à ses trousses et qu’éclusaient les vieux lords opiomanes de Sa Majesté , en France sous nos latitudes dans la charmante salle Jean Poperen pape et roi du lieu durant des lustres sentant encore bon le pop corn ( le lieu , pas Jean : faut suivre un peu ! ) des ambiances carnavalesques de la localité de Meyzieu où en ce jour je n’en crus pas mon oeil qu’autant de nos chers papys et mamies firent autant de résistance encore à leur âge face à l’épidémie du Corona Virus : aucune hécatombe de constatée ! Bizarre, bizarre…???

Sans doute la passion du redoutable virus scrabblesque les animant de la tête aux pieds dut être un puissant repoussoir pour effrayer les microbes et leur ordonner de s’arrêter à la frontière , à rester terrés tranquillement en quarantaine au fin fond de la Chine à ne trouver des poux qu’aux quarantenaires moins chanceux ???
A moins que ce soit le coke ou la coke des corons à virus les protégeant ??? Ou alors même pourquoi pas le vit russe ??? Allons savoir ce que font nos papys pas russes mais bien Gaulois habitués de la gaudriole la semaine pour demeurer en aussi bonne santé scrabblesque le week-end dans le salon littéraire au milieu des papyrus et des poupées russes y dénicher en rats de bibliothèques qu’ils sont quelques nouveaux mots coincés entre la rousse et les petits roberts ???Ah sacrés coquins que ces messieurs!

Promis juré messieurs les scrabbleurs gourmands aux cheveux blancs : nous ne dirons rien à vos épouses de vos après-midis si studieuses dans le boudoir à tremper le biscuit ….dans une vodka pendant que votre esprit est concentré sur les plaisirs non-interdits de l’intellect !
Quand-même , nous ne saurions ici manger de ce pain là et surtout ici en ce jour de la Femme : ce qui entre-nous serait vraiment infâme !

Mais rien ne dit en revanche les autres jours si d’aventure vous ne vous montriez points galants de laisser en gentlemen les premières places du podium à nos chères et tendres  ….! 😁

Samedi 7 mars 2020 : Les classes en 3 d’Arnas jouent au Scrabble

Le 9 mars 2020, par Gisèle ORSAZ dans Non classé
17 photos - Aucun commentaire »

    

Comment passer un ou une bon(ne) Après-Midi ? (les 2 se disent : choisissez !)

Il faut être une équipe entreprenante : les classes en 3 d’Arnas par exemple !

  • Disposer d’une belle salle – Salle Renoir à Arnas !
  • Se faire aider de scrabbleurs expérimentés : ceux du club de Belleville en Beaujolais et aussi de Villefranche sur Saône.
  • Organiser un « tournoi » de scrabble destiné à toutes générations et à tous les niveaux (du débutant au joueur plus habitué)

Chacun a devant soi une grille de jeu et un plateau avec les 102 lettres !

3 coups d’échauffement pour que les débutants découvrent le « duplicate » et la partie est lancée : un écran géant affiche les 7 lettres du 1er tirage ; chacun cherche à faire le mot qui rapportera le plus de points possible, le transcrit sur un petit bulletin, les bulletins sont collectés et le meneur de jeu indique la solution, elle apparaît à l’écran, chacun place ce mot sur sa grille (quelle que soit la solution qu’il ait trouvée).

Au 2ème coup, tout le monde repart avec les mêmes lettres que ses voisins et chacun sur sa grille a placé le mot retenu à l’issu du 1er coup !

Les points de chacun sont comptabilisés coup après coup !

Enfin, bref, la même chance pour tout le monde… voilà c’est ça le duplicate !

Toutes et tous se sont bien pris au jeu et les classes en 3 d’Arnas sont ravies de pouvoir proposer un autre jeu que la sempiternelle coinche !

Une buvette, des gâteaux faits maison, ont apporté un réconfort à ceux dont le cerveau avait brûlé trop de calories.

Une tombola a rajouté à la bonne ambiance, de beaux lots ont récompensé les meilleurs et de la « doc » scrabblesque a été proposée aux nouveaux adeptes !

Des BRAVOS aux :

  • Classes en 3 d’Arnas ! 
  • Au podium des néophytes :
  1. Jocelyne GAUTHIER
  2. Denise VANEL
  3. Jenny GAUGE
  • Au podium des habitués :
  1. Jeannine MANDRICK
  2. Corentin FOURNET
  3. Marie-France DEHAYS

Alors c’était un ou une bon(ne) Après-Midi ? ce Samedi 7 Mars qui rime avec ARNAS.

Bernard Roques

Samedi 29 février 2020 : Finale locale du Concours Scolaire à MONTCHAL

Le 3 mars 2020, par Gisèle ORSAZ dans Non classé, Scrabble scolaire
Aucun commentaire »

Dix enfants qualifiés pour la finale régionale de Tarare

Samedi après-midi, la finale départementale pour les établissements de la Loire du concours de scrabble scolaire a eu lieu dans la salle polyvalente de Montchal. Cette année trois écoles étaient en lice : Cordelle, Panissières et le RPI Cottance-Montchal. Les autres écoles dont les enfants avaient été initiés pratiquent le scrabble en classe mais ne souhaitaient pas participer au concours. Dix enfants sont qualifiés pour la finale régionale qui aura lieu à Tarare le 21 mars. Ambre Gacon, élève de CM1 du RPI Cottance-Montchal, se classe largement en tête avec un score de 250 points sur un top de 360. Léa Charrière de Cottance finit seconde avec 197 points, Lilou Poncept-Ducreux de Panissières 3e avec 191 points, Camille Moricet de Cordelle est 4e (186 points).

Les autres qualifiés : Swane Mateu-Gonzalez, Camélia Gigandon, Théo Martin, Julien Ducreux, Augustin Rigaudon-Gambade, Alyssa Couchaud.

Dominique Maugé

Festival de Biarritz 20 : 20e édition- Thierry Bayle s’en va…

Le 2 mars 2020, par Rémy Poulat dans Non classé
5 photos - 1 commentaire »

On savait que Thierry Bayle allait arrêter le festival de Biarritz après 20 ans de bons et loyaux services et on voulait savoir s’il y aurait une suite…

Depuis sept ans d’absence, on avait envie de revoir le paquebot Bellevue qui longe la plage de Biarritz pour notre semaine de vacances touristiques et de scrabble.

On commence donc par la coupe des Basques qui se joue en même temps que Cannes, mais en 3 minutes à Biarritz.

Huit Lyonnais ont fait le déplacement :

Patrick Cros de Civrieux d’Azergues 360e,

Catherine Paquet de Belleville 315e,

Patrick Morel de Saint-Quentin-Fallavier qui se voit offrir une enveloppe pour sa 2e place de sa série 6A,

Yolande Jacquemond de Chaponost 223e,

Mireille Wolf de Civrieux d’Azergues 219e,

Gisèle Travard de Roanne 185e,

Guylaine Poulat de Vourles 143e,

Rémy Poulat de Vourles se maintient à la 8e.

Aux Paires nous avons préféré le tourisme de Saint-Jean-de-Luz puis de San Sebastian.

Nous avons remarqué la performance de la paire Anne-Marie Pflieger – Gisèle Travard qui finit 32e améliorant nettement sa place de l’an dernier (62e).

La Coupe AGIPI en parties originales accueille également huit passionnés :

Marie-Claude Paris – Anne-Marie Pflieger – Gisèle Travard – Guylaine Poulat – Franck Lafontaine – Rémy Poulat – Christophe Jazé – Gaston Jean-Baptiste chacune chacun à son niveau ; Gaston tout de même 2e derrière Antonin Michel qui a fait une remontada fantastique pour s’imposer après un scrabble faux dans la première partie.

Le lendemain on enchaîne avec cinq parties de blitz sur la journée la coupe Istasoa avec sept Lyonnais : Mesdames Wolf, Paris, Poulat, messieurs Poulat, Aubert, Jazé et Jean-Baptiste tous dans l’effectif Série 1.

Le dernier week-end c’est la coupe de Biarritz en 2 minutes : douze Lyonnais y participent :

Rosine Amin de Belleville termine 1re 6 CD.

Anne-Marie-Pflieger, Yolande Jacquemond, Marie-Claude Paris, Guylaine Poulat applaudissent Gisèle Travard qui termine 100e et 2e 4AB avec 40 % de Série 3.

Franck Lafontaine de Lyon 55e, et les Série 1 Lyonnaises qui ont tenu plus ou moins leur rang Gilles Boiron 31e pour 29 série 1, Rémy Poulat 28e, Christophe Jazé 23e, Nicolas Aubert 19e, Gaston Jean-Baptiste 3e.

Au moment de la remise des prix on annonce que le festival de Biarritz sera maintenu pour les années futures et dirigé par Jacques Lachkar l’ancien président de la fédération, qui souhaite ne rien changer aux habitudes, donc on peut souhaiter que le festival prendra encore plus d’ampleur.

J’oubliais que Gaston a également remporté le trophée Andrée Mengelle qui récompense celle ou celui qui totalise le plus faible cumul des places sur les trois tournois majeurs (PO-Blitz-2 minutes), exaequo avec Marc Bruyère.

Vous pouvez aller consulter les photos du festival sur festival-biarritz.fr

 

Le Gagallinacé