Yves FERET

Le 29 mars 2007, par Gérard Gouttard dans Compte-rendu de tournoi
4 photosAucun commentaire »

Un reportage de Jean-Pierre Malfois



Yves Feret



Hier, mardi 27 mars, nous sommes allés jouer au club de Beynost où les membres du club fêtaient l’anniversaire d’Yves Feret. Ce nom ne vous dit peut-être rien et pourtant vous le connaissez tous, c’est sur ! Vous savez, ce petit monsieur très poli qui parcourt des kilomètres (et je ne plaisante pas sur la distance, nous avons mesuré) pour ramasser les bulletins des joueurs dans les tournois importants du Comité et même les festivals de la Fédération. Comme on le voit souvent lors des parties en club ou dans des tournois importants où il accompagne Ginette son épouse, certains se sont étonnés qu’il ne joue pas lui-même au Scrabble. Il m’a raconté pourquoi il ne pouvait pas jouer. Voici en quelques mots le récit de son histoire (qui mériterait à coup sur quelques pages plutôt que quelques lignes).

Yves est un monsieur qui a eu une jeunesse très malheureuse comme beaucoup de personnes pendant la dernière guerre mondiale. Né en 1922 en Pologne dans la ville de Bedzin en Haute Silésie, il a été déporté en 1940 et n’a été délivré qu’en 1945. Après sa libération, il a fui vers la France où il est arrivé en 1947 sans parler un seul mot de Français. Puis, après deux ans passés à Paris dans des conditions sans doute très difficiles mais dont il a la pudeur de ne pas parler, il est parti en 1949 pour Lyon où il s’est lancé dans le commerce après avoir travaillé dans la confection pour dames. C’est à Lyon qu’il a rencontré son épouse Ginette et où ils se marièrent en 1950. Devait suivre la naissance d’une petite fille qui est aujourd’hui spécialiste en médecine.

Les années ont passé puis vers 1985, Ginette son épouse, s’est intéressée au Scrabble et s’est inscrite au club de Beynost où elle joue encore régulièrement ; mais le week-end, elle avait trouvé un chauffeur en la personne de son mari Yves qui l’accompagnait dans tous les tournois où elle se déplaçait et c’est comme cela qu’il a fait connaissance avec le monde du Scrabble. Il s’est donc mis tout naturellement à donner un coup de main aux organisateurs de tournois et quand il a pris sa retraite en 1993, il s’est mis à ramasser les bulletins très régulièrement, tâche dont il s’acquitte toujours pour notre plaisir.

Il est né Polonais et il devenu Français en 1967 par naturalisation. Il parle parfaitement notre langue et il garde ce petit accent sympathique de nos voisins de l’Est européen ; mais il avoue lui même qu’écrire en Français, ce n’est pas trop « son truc ». Finalement, c’est pour cela qu’il ne s’est pas mis à jouer au Scrabble mais lançons lui ce clin d’œil : s’il jouait, il manquerait toujours aux organisateurs de tournois un ramasseur, n’est ce pas Yves ?

Je crois que nous pouvons lui dire un grand merci. C’est pour cela que le Comité et son club de Beynost lui ont remis la « médaille du mérite », un diplôme et deux livres de géographie lors du TH du Comité à Beynost. Enfin, une licence lui a été remise à cette occasion pour l’année 2008.



Jean-pierre Malfois

Laisser un commentaire




Yves FERET   Yves FERET   Yves FERET  
Yves FERET