Cellcept Canada Pharmacy Xenical Buy Usa Benicar 20 Mg Generic Buy Cialis For Cheap From Us Pharmacy No Presciption Cialis

Tournoi homologué de Vourles Samedi 16 octobre 2004

Le 17 octobre 2004, par Gérard Gouttard dans Compte-rendu de tournoi
Commentaires fermés

La présidente, Martine Uran, absente pour raisons professionnelles, c’est Sylvie Couturier qui accueille les 252 participants dans la grande salle des sports de Vourles. D’emblée, le décor est planté, nous sommes au pays du savoir-faire, l’expérience acquise depuis trois ans se fait palpable, non seulement à travers la décoration, mais aussi avec cette jeunesse, cet enthousiasme, ce professionnalisme ! Nous n’avons plus qu’à nous installer. Déjà un tirage au sort où l’on peut gagner jus de fruits et cagettes de pommes (ce fruit étant l’emblème de Vourles) et c’est Sylvie, elle-même, qui tire la première partie qui s’avère très difficile avec seulement 3 scrabbles : MENTAIT tout en collante, DEGLUONS et POLISSON mais c’est surtout la succession de petits coups et de mots difficiles qui vont mettre en difficulté la plupart des joueurs y compris les meilleurs : FOENE (il ne fallait surtout pas joué « lofee », c’est zéro ! Votre reporter en a fait l’amère expérience !) , UNIAXE sur NIA (peu joué), KREUZER, AVOYAT sur OYAT déjà posé, IPOMEE, bref si les écarts ne sont pas importants, ils sont déjà sélectifs. A ce jeu de qui gagne ou qui perd un point c’est Gérard Boccon qui l’emporte à moins 18 devant Pierre-Claude Singer et Guy Dessard. La partie fait 862 points en 26 coups.
<

BR> La deuxième partie nous est proposée par Rémy Poulat, et malgré ses trois scrabbles, LETTRAS et DEPUTAIT et XANTHOME, elle sera aussi fermée que la première. Citons un SqUAW meurtrier avec le Q joker très peu vu qui rapporte 66 points et des petits mots comme NABI, MEIJI, BARJO, EFFRENE et le difficile PLEUVRA en quadruple et, au final, c’est Thierry Milon qui s’en sort le mieux en devançant Pierre-Claude Singer et Guy Dessard ex aequo. Nous avons joué 24 coups pour 897 points.

La troisième partie nous est énoncée par Nicolas Bonnamour et elle ressemblera aux précédentes avec toutefois 4 scrabbles : CODETENU, FOULANTE, ROLLEUSE et MERGULES et seulement 20 coups (886 points). Là aussi de grosses difficultés d’attention pour certains car il ne fallait pas manquer STEWARD, OPTIMA, VIBOR, COCAGNE, DYNE en collante, INQUIETE sur IN déjà posé, HAKA et le très caché JOLI et nous terminions sur un HENNE tout en collante. C’est Gérard Boccon qui s’offre le top sur la partie et devance Pierre-Claude Singer et Marc Faner. A propos de ce dernier signalons que c’est lui qui va gagner le Grand Prix, un grand prix qui ne va durer que deux tours et c’est avec HENRY que Marc va assurer sa victoire puisqu’il sera le seul à découvrir ce mot. Il est vrai que pour les autres la tension avait été à son comble durant les trois parties et forcément la concentration était amoindrie.

Au final c’est Pierre-Claude Singer qui va l’emporter devant son complice et ami Gérard Boccon et Guy Dessard. A la 4ème place nous trouvons la première femme Gisèle Rondot et à la 5ème le premier joueur du Comité Gilles Boiron (1er N2). Les N3 sont deux ex aequo à la douzième place : Michel Clavel et Mandy Milon qui sera la première jeune. La plus belle performance vient de Cyril Cavy du Péage de Roussillon qui termine 15ème et 1er N4A. Françoise Vernet, très performante en ce début de saison finit 1ère 4B à la 41ème place. Encore deux joueuses du Lyonnais pour la première place des N5A : Annie Gourbière (46ème) et des N5B : Martine Thomas (103ème). Côté 6ème série c’est Jean-Clément Boussaert qui l’emporte en 6B (122ème) et Françoise Bonfils en 6A. enfin en 7ème série c’est Jeanne Chanson qui finit 216ème. Citons aussi le premier Vermeil Guy Dessard et le premier Diamant Henri Perriot (20ème). Bravo à tous !

La remise des prix est présidée cette fois par Martine Uran revenue à temps et de nombreux cadeaux originaux sont offerts : tee-shirt, cageots de pommes au meilleur Club en l’occurrence Annecy et Coupes brillantes proposées par les jeunes arbitres et ramasseurs du Club Vourlois.

Avant de partir un magnifique buffet d’adieu garni et varié nous attendait accompagné du petit kir traditionnel. L’année dernière, Roger Martinet, pour ne pas le nommer, avait trouvé que l’organisation était presque parfaite et il avait donné la note de 19 sur 20. Ce point manquant, il en avait d’ailleurs fait le reproche à Sylvie Couturier, venait du fait qu’au banquet d’adieu il n’y avait pas de choucroute. C’est pourquoi, cette année, Sylvie a tenu elle-même à offrir à Roger une choucroute garnie complète faisant ainsi grimper sa notation de 19 à 20 !

20 sur 20 c’est donc la note finale et définitive, c’est aussi la note du cœur, celle de tous les participants envers l’accueil, la gentillesse et l’efficacité.

Merci aux Vourlois et à l’année prochaine !



zp8497586rq

Les commentaires sont fermés.