Cialis Kiev Ua Evista Tabs For Osteoporosis Diclofenac 75mg Dr Tab Sand Avapro 300 Mg Effets Secondaires Best Way To Buy Viagra

Championnat du Lyonnais 2003 / Dimanche 23 mars

Le 24 mars 2003, par Gérard Gouttard dans Compte-rendu de tournoi
Commentaires fermés

Championnat du Lyonnais 2003

Dimanche 23 mars 2003



Rémy Poulat, un grand champion !



Nous étions une quarantaine à huit heures moins le quart,

Lorsque tout confiants nous montâmes dans l’autocar,

Mais par un prompt renfort, surgis de toute part,

Nous nous retrouvâmes 224 en arrivant à Tarare !



La rime est mauvaise mais le compte est bon ! 224 joueurs, pas un de moins pour affronter cette compétition qui réunit les meilleurs joueurs du Comité du Lyonnais. L’arbitrage était assuré comme il est de tradition par le Comité Dauphiné-Savoie. Que tous ceux qui se sont déplacés en soient remerciés car Tarare n’est pas si facile d’accès. Remerciements également à l’organisation, en particulier les époux Debourg qui se sont démenés sans compter, Loïc Beauchemin pour la coordination de l’arbitrage, notre président Pierre destrédjian et les membres du bureau du Comité et bien entendu tous les bénévoles qui ont fait de cette journée une réussite qui restera dans les annales. Pour que la fête soit complète, il fallait des parties à la hauteur. Et bien, elles ont dépassé toutes nos espérances, sélectives à souhait elles ont impitoyablement laminé, compressé, destabilisé, épuré l’ensemble des joueurs et croyez-moi pour être sur le podium il fallait obligatoirement être fort, très fort !

La première partie commence lentement puis vient le premier scrabble : GALIPOTE en quadruple, ensuite IMAGEANT en collante quasi intégrale, ANNUELLE pas si évident à construire, RECRACHA qui gagnait une quarantaine de points sur CRACHERA et enfin TROMPETE avec un seul T pour ceux qui n’ont pas osé le jouer ! Quelques coups cachés ou difficiles comme ESQUIF, MONOS, BLOOM, WAX ou DESK font la différence. C’est Nicolas Bonnamour qui l’emporte devant Joël Arnollet et Michel Clavel. A ce moment là, on se dit que Nicolas a toute les chances d’aller à la victoire vu que son principal rival Rémy Poulat termine 44e, mais c’es

t bien sûr sans compter sur sa capacité magistrale à renverser les situations !

La deuxième partie est encore plus sélective avec des scrabbles comme NITRUREE, DEGUEULE, LUTEALES en nonuple pour 122 points, SANTONE, CYCLANES et VESTALES. C’est Rémy Poulat qui va facilement l’emporter devant Emmanuel Courdioux et Nicolas Bonnamour, il revient à la sixième place alors que Nicolas est toujours aux commandes.

Le suspense va crescendo, la tension monte en puissance, il y a ceux qui espèrent encore se qualifier et ceux qui ont perdu tout espoir et pourtant ils ne sont pas au bout de leurs peines car la troisième partie va être meurtrière. 6 scrabbles mais pas n’importe lesquels : LUPULINE, EBENISTE, STROMAS, RAVAUDEE, AGUICHEE et POELASSE ajoutez à cela quelques coups sélectifs comme : THETA, OGIVAL, CAJUN ou KANJI et vous faites une dernière sélection impitoyable. Rémy Poulat gagne et écrase tous ses poursuivants, Pascal Granger est deuxième et Emmanuel Courdioux troisième.

Au final, c’est bien entendu Rémy Poulat auteur d’une fantastique remontée qui l’emporte devant Nicolas Bonnamour qui ne lui concède que 20 points. Le troisième est Emmanuel Courdioux régulier et en grande forme. Michel Clavel prend une très belle 4ème place et gagne la Coupe des 3e série. Joël Arnollet en terminant 10e vainc dans sa série, les 4A. Le premier 4B est Pascal Granger (35e), le premier 5A Roger Tourdias (36e), la première 5B Sophie Marguin (61e), le premier 6A Pierre Tcheng (48e), la première 6B Mireille Ravot (76e) et la premiere 7e série Laurence Morel (125e). Pour la première fois était également attribuée la Coupe des Vermeils, elle est décernée à Robert Rosengarden (8e) devant Thérèse Paulet (12e et première Diamant) et Jean Fertier.

Pour terminer, remercions la municipalité de Tarare qui dans l’attente des résultats et des derniers qualifiés pour le Championnat de France nous à offert un sympathique pot d’adieu.

Gérard Gouttard

zp8497586rq

Les commentaires sont fermés.