Buy Tramadol Us Pharmacy Where Is The Best Place To Buy Valtrex Online Order Alesse Birth Control Pills Aldara Online Buy Buy Hyzaar (Losartan Hydrochlorothiazide) V

Tournoi homologué de Vourles 19octobre 2002

Le 20 octobre 2002, par Gérard Gouttard dans Compte-rendu de tournoi
Commentaires fermés

Tournoi homologué de Vourles

19 octobre 2002



Le Club de Vourles est un des Clubs les plus jeunes du Comité. Toujours à la pointe de l’innovation, il organise son premier Tournoi Homologué. Bien épaulée par son efficace «garde jeune», l’organisation est d’une grande précision. Chacun est à sa place et lorsque nous débarquons, tout est prêt : le bar est bien achalandé et les dames du Club sont en nombre pour nous offrir le traditionnel café de bienvenue. Le premier sentiment que l’on éprouve, c’est qu’on sait d’avance que tout va bien se passer, il ne peut pas en être autrement ! La charmante présidente Martine Uran prend la parole pour nous souhaiter un agréable tournoi, c’est d’ailleurs elle qui tirera la première partie. 215 joueurs sont prêts à en découdre avec aux premières tables six premières séries.

La première manche est assez ardue avec pour premier coup JARDON que beaucoup se sont refusé, CITADIN en quadruple pour suivre et six scrabbles pas si évidents : LIMERONT, LAMPATES, RHUMERAS, TOUSSAI, SORTABLE, et sorti de l’ombre : NEBULEUX. Au final, on note quelques surprises de taille, des favoris se sont fait piéger et se retrouvent aux tables du fond, en revanche d’autres moins bien classés occupent les places près du podium. Pas de surprise toutefois pour Gérard Boccon qui tope avec 1024 points devant un deuxième série, Claude Benedetti, 1015. Le troisième est Didier Gidrol avec 999 points.

La deuxième partie est tirée par Pierre-Louis Cohard. On commence avec SONORE en H3 pour 14 points. Certains qui préparent INSONORE l’oublient lorsque l’occasion s’en présente, c’est-à-dire en fin de partie ! Deux scrabbles seulement émaillent cette partie assez difficile aussi avec des mots comme DHOLE, FLOE, MONNAYE en quadruple… Deux coups réellement sélectifs : NAJA en collante et BERNEZ en double appui pour 72 points. C’est encore Gérard Boccon qui gagne à moins 3 cette fois, on se demande ce qu’il a bien pu louper ! Sylvie Guillemard termine deuxième et Gilbert Fillatre troisième.

La troisième partie est annoncée par Nicolas Bonnamour, une partie plus facile avec un seul scrabble ECLAIRA mais assez technique cependant car il faut être vigilant sur chaque tirage. Quelques mots pas forcément connus sont venus jeter le trouble comme ZENANA, PALOX, THUGS… Un prolongement pas évident de DIGEST en DIGESTIVE et au final, nous avons deux ex-aequo : Gilbert Fillatre et Didier Gidrol à moins 5 du top.

Le Grand Prix qui suit sans attente est tendu et indécis. Les meilleurs s’affrontent. Bertrand Belouineau, qui s’était immiscé dans les dix premiers, tente de s’accrocher mais doit renoncer en premier devant la trop forte pression. Un à un, les participants décrochent, même Gérard Boccon est éliminé et il ne reste plus que Vincent Fertier et Didier Gidrol. Qui va craquer ? C’est Vincent qui quitte sa table sous les applaudissements et c’est bien sûr Didier Gidrol qui remporte ce premier Grand Prix vourlois.

La remise des prix est animée, toutes les séries sont récompensées, des cadeaux originaux sont distribués comme ces assiettes de faïence peintes à la main et personnalisées. Le vainqueur du tournoi Gérard Boccon se voit offrir une magnifique grille de scrabble présentée comme un tableau sur un chevalet.

Le deuxième du tournoi est Gilbert Fillatre (2ème série), Didier Gidrol est 3ème. Le surprenant Bertrand Belouineau de Beynost gagne en 3ème série et termine à la septième place. Geneviève Moreau de Chaponost (17ème) est première 4A, Patrice Coffinet (16ème) premier 4B. Et puis, une surprise qui nous fait énormément plaisir, Loïc Beauchemin monte enfin au filet pour prendre une très belle 46ème place qui lui offre la coupe des 5A. Le premier 5B est Dominique Trucchi (41ème) et en 6A, c’est André marin de Saint-Quentin-Fallavier (98ème) qui est en grande forme actuellement après sa prestation de la première phase. Autre joueuse en très grande forme, c’est Sylvianne Mérard du Péage de Roussillon qui vainc en 6B (136ème place) et qui monte, qui monte… En non classé, c’est Louise Duperray de Bron qui remporte la coupe (167ème).

Avant de se séparer, le Club a la bonne idée de nous offrir une collation où rien ne manque. Certains cherchent en vain quelque chose à reprocher à l’organisation (vous les connaissez, ce sont toujours les mêmes) mais là, ils ne trouvent rien, tout est parfait !

Merci à Martine, Sylvie, Jean, Nicolas et les autres…On dirait un titre de film ! Mais le scénario, les acteurs et la mise en scène étaient d’un haut niveau. Vivement la suite l’année prochaine ! Une suite qui pourrait s’intituler : «Vourles, le retour» ou «Vourles, la vengeance du retour» ou «le retour de la revanche de Vourles»… Bref, quelque chose qui nous fasse encore vibrer et pourquoi pas le début d’un feuilleton genre «Dallas» qui reviendrait toutes les années ?



Gérard Gouttard







Les commentaires sont fermés.