Trap de Meyzieu du 16/02

Le 27 février 2002, par Gérard Gouttard dans Non classé
Commentaires fermés

« Bonjour à toutes et tous et bienvenue à Meyzieu. Que voilà une bien belle salle ! Belle d’abord par les locaux qui sont magnifiques et vous offrent de très bonnes conditions de jeu. Belle ensuite parce que vous y êtes venus très nombreux – j’en suis très touchée. Belle aussi parce que beaucoup de gens du Club de Meyzieu sont venus nous aider, parfois avec leurs proches, pour réussir cette fête. Belle enfin parce que des arbitres sont venus de clubs voisins et parfois même plus éloignés nous prêter main forte. Un très grand merci à tous et à chacun en particulier. Voilà, je pense que tous les ingrédients sont là – une salle, des joueurs, des arbitres, des ramasseurs – l’Équipe avec un grand E est au complet, Ce trap peut commencer. »

C’est par cette introduction que Martine Trémeau la sympathique présidente du club de Meyzieu ouvre les hostilités. Voici le reportage de Roger Martinet :



RIEN NE SERT DE COURIR : IL FAUT PARTIR A POINT.

1ere partie : Les Scrabbleurs et les Scrabbleuses en sont un témoignage. Gageons, dirent celles-ci, que vous n’atteindrez point si bien que nous ce but (gagner le trap )

– gagner ? êtes-vous sages ? Repartirent les scrabbleurs légers. Mes commères, ils vous faut purger avec quatre grains d’ellébore. Sages ou non nous parions encore. Ainsi fut fait ; et de tous et de toutes On mit près du but les coupes. Savoir quoi, ce n’est pas l’affaire. Et de Patrice (Brun) et Frédéric (Garnier) en juges l’on convint. Nos scrabbleurs n’avaient que quelques bulletins à faire ; J’entends de ceux qu’ils font dans les temps adjoints. Ils s’éloignent des tirages, les renvoient aux calendes : les uns comme Rémy lisent le journal, (bien qu’interdit par Patrice). Les autres « s’EMBEQUENT » à 128 pour perdre 36 précieuses prébendes. D’autres jugent que JUSEE est factice. Qui, comme Henri, songe plus à son micro qui plante. Ou d’autres qu’ils ont bien le temps pour CONFIGURER. De dormir et d’arpenter en rêve les landes. Mais La scrabbleuse, allant sont train de sénateur. Elle joue, elle s’évertue ; Avec lenteur. Eux cependant méprisent une telle victoire, Tiennent la gageure à peu de gloire ? Croient qu’il y va de leur honneur de partir tard. Il broutent, ils se reposent, Sûrs de leur victoire Ils s’amusent à toute autre chose.

Résultat 1ere partie : les SCRABBLEURS PERDENT la partie, deux seuls dans le top 10 !! Lazare Taho et Bertrand Bélouineau les sauvant de la honteuse Fanny. Ou plutôt les SCRABBLEUSES emmenées par Christiane (Ricq) GAGNENT la partie,

rentrant à 9 dans le top 10 !! (2 ex æquo à la dixième place). Inutile des faire des vers, pour expliquer la mi-temps. Scrabbleuses euphoriques, sourires ironiques, TRAPotages démonstratifs et bruyants. Un groupe de TRAPoteuses étant formé, j’ai bêtement (au combien !) essayé de m’immiscer, je n’ai dû mon salut que dans une fuite honteuse, sous une pluie de traits ironiques et acérés, pour me venger ou pour donner le change je suis allé manger 3 parts d’excellents gâteaux.

2ème partie : Comme d’habitude, l’arbitre, Patrice, annonce les 10 premiers, qui pour une fois (!) s’avèrent être presque les 10 premiERES. Messieurs, il faut rendre un coup de chapeau, à Patrice qui insidieusement, ironiquement, intelligemment, fit remarquer à la cantonade la déculottée ( c’est bien ça ) de la gente masculine, ce qui provoqua évidemment une avalanche de remarques plus qu’ironiques de la gent féminine, mais qui provoqua aussi chez nous une montée d’adrénaline, un sursaut d’honneur plus ou moins bien placé, et surtout un réveil de nos neurones momentanément anesthésiés. [Frédéric ayant pris les commandes] Alors là, l’honneur étant en jeu, les scrabbleurs se rebiffent, ce n’est pas un FUMISTE de MORISQUE qui allait nous barrer le chemin. Quand à Rémy, semblable au druide Panoramix, prit SEUL un petit coup de MINERVOIS et s’en allait tranquillement remettre les choses en place, ayant placé une mine avec une MINERVOIS(E) possible et tentante. Vu le nombre de bulletins ZÉRO distribués, la mine a explosé pas mal d’ambitions. Il ne restait plus qu’a faire un bon PÉDALAGE hors de la semoule et on payait CASH cette belle partie.

Résultat 2ème partie – Les hommes gagnent 7 à 3 dans le top 10 – modestement, tranquillement, sans TAPOTAGES inutiles. Seules Nadia, Anne-marie et Francine, sauvent les femmes d’une débandade ! « presque » aussi grande que les hommes à la 1ère .

Classement général et il n’y a que celui-là qui compte, vous pouviez vous dispenser de lire tout ce qui précède, en supposant que vous ayez eu la patience de le faire. ÉVIDEMMENT les HOMMES gagnent le TRAP de Meyzieu par 7 à 3. Ces dames sauvent de justesse leur honneur grâce à Nadia, Sylvie, et Joëlle, quand à la gagnante de la 1ère, je ne sais pas ou elle est passée, mon écran étant trop petit.

Roger ( plagiant monsieur de LA FONTAINE )

PS – du sérieux – Martine, et l’Equipe, un super TRAP, des plus sympas. Merci on reviendra ———————- pour les gâteaux !

Les commentaires sont fermés.