TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse !

Le 9 avril 2018, par Rémy Poulat dans Non classé
37 photosAucun commentaire »

Le club de Meyzieu présidé par Mireille Bernard s’est rassemblé depuis l’aurore jusqu’au couchant pour offrir une excellente journée à tous les participants en partenariat avec trois autres clubs Saint-Seurin-sur-l’Isle en Aquitaine, Sinceny en Flandres et Vallet dans les Pays de la Loire. De nombreux arbitres régionaux parmi lesquels Christiane Gouttard et Claudine Marchal ont géré comme à leur habitude, les classements des trois parties.

L’énoncé des parties tirées à Sinceny et Vallet les deux parties de l’après-midi a été confié à Mireille, Tiphaine Gas, et Patrice Brun.

Guy Delore (Super-Série Vermeil) tire la première partie à 877 points avec 5 scrabbles TOREERAS, ADEQUAT, ESTRIOLS ou ROLISTES, OLEaNDRE, FROnDAIS, plus quelques coups techniques GAITÉ ou GAITA en collante, CARVA ou CALVA en pivot, EUBAGE en Legendre, gagnée à -7 par Benjamin Cau, -14 Christophe Jazé et -15 Pierre-Claude Singer.

Les résultats communs sur le site de Daniel Thirion ont vite été communiqués : 163 joueurs sur le centre pour 526 joueurs sur le multiplex.

La deuxième partie de Arlette XXHRMN? avec 6 scrabbles EXIGEANT ou GENITAUX, AMOUILLA, REVERAI, TENEUSE, PLATREES ( 2 places équivalentes), PLUMBAgo, COTISER ou COTIERS – CRETOIS culmine à 1022 points.

Un solo a été réalisé par Madame Brigitte Depardon, la maman de Tiphaine Gas sur DAHU, table 61 : tout est possible !

Elle est remportée par Jean-Charles Remandet le joueur du mois, ex 2e Série il y a 20 ans qui reprend la compétition 3B, à  -5 devant Benjamin -6 et Christophe -9.

Au cumul Benjamin -13, Christophe -23, Pierre-Claude – 27, 4e Charles Bozzaco Colona -38, 5e Jean-Charles à -44.

Après l’entracte où tout le monde a dégusté les succulents gâteaux préparés par les pâtissières locales, la troisième partie de Bernadette Catalan fait 6 scrabbles pour 1027 points : PARASOLS, RUTILENT, ETOLIEN (ENTOILE -2), MONDAIT +21 sur EMONDAIT, raccord SHAMA/N, TENAILLE, CEMBRoS ou CaMBRES – CRaMBES secs, et rUDOYÉ en Legendre.

Elle est remportée par Pierre-Claude à -4 devant Muriel Vulin 4A -27 et Rémy Poulat à -39 tout étonné.

Au cumul Pierre-Claude Singer garde son titre à Meyzieu, remporte le multiplex, devant Benjamin Cau et Jean-Charles Remandet.

Le Grand Prix est remporté par Benjamin devant Rémy.

 

Les gagnants de la journée :

Pierre-Claude Singer S1 1er, Sabine Santi-Houdart S2 6e, Jean-Charles Remandet S3 3e,

Muriel Vulin S4A 8e, Flavien Suck S5 31e, Tiffany Guy 47e S4D et première Jeune,

Jean-Michel Hiltgun S 7 52e, Elisabeth Bénard S 6A 57e, Franck Bealle S 5D 77e.

Charles Bozzaco Colona (Charles Beau Chocolat dixit Patrice Brun (rires)) 12e termine premier Diamant.

Gisèle Rondot termine 7e et première Vermeil.

Les gagnants des catégories et du grand prix remportent une bouteille de champagne.

A noter que chacun des premiers de série sauf la série 2 ont été les premiers sur l’ensemble du multiplex : félicitations pour le Lyonnais !

Merci aux organisateurs pour cette belle journée, un multiplex qui regroupe 500 personnes sans faire trop de frais aux participants est une aubaine.

Le Gagallinacé

Laisser un commentaire




TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !   TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !   TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !  
TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !   TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !   TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !  
TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !   TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !   TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !  
TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !   TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !   TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !  
TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !   TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !   TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !  
TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !   TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !   TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !  
TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !   TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !   TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !  
TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !   TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !   TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !  
TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !   TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !   TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !  
TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !   TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !   TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !  
TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !   TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !   TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !  
TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !   TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !   TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !  
TH3 MEYZIEU en multiplex à 4 : Pierre-Claude SINGER s’impose de justesse  !